PROJECT BOBO-DIOULASSO

LE RÉSUME DU PROJET

Le projet Bobo-Dioulasso est un projet de coopération internationale qui prétend renforcer les associations locales qui travaillent pour les droits des femmes et des enfants et qui prétend également créer un réseau afin de profiter des ressources et des synergies.

CLIQUEZ ICI POUR LOGO POUR TÉLÉCHARGER LA MÉMOIRE DU PROJET EN PDF

DESTINATAIRES

Les destinataires directs sont :

  • L’équipe de professionnels des associations locales.
  • Les enfants du Burkina Faso qui se trouvent en situation de vulnérabilité et d’exclusion sociale.
  • Les femmes du Burkina Faso qui se trouvent en situation de vulnérabilité et d’exclusion sociale.

Les destinataires indirects sont :

  • Les enfants du Burkina Faso en général.
  • Les femmes du Burkina Faso en général.
  • Toutes les personnes ayant la possibilité et accès aux documents audiovisuels, multimédia ou aux photographies.

L’OBJECTIF GÉNÉRAL

Améliorer les droits des femmes et des enfants au Burkina Faso.

LES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

  • La réouverture du Centre de jour pour les enfants de la rue Bobo-Dioulasso.
  • Encourager les associations locales qui travaillent pour les droits des femmes et des enfants.
  • Sensibiliser les autorités du Burkina Faso à propos de la situation des femmes et des enfants.
  • Organiser tous types d’activités pour obtenir des fonds afin de financer les activités que nous menons à bien.
  • Organiser un camp de travail volontaire et social dans la rue Bobo-Dioulasso afin de réunir davantage de personnels dans les associations locales.

LES PROBLÉMATIQUES A RÉSOUDRE

Le Burkina Faso a deux problématiques graves à résoudre. D’une part, un des pourcentages les plus élevés du monde d’analphabétisme, surtout chez les femmes qui est aux alentours des 72%.  D’autre part, le pourcentage élevé d’enfants en situation d’exclusion sociale ou de vulnérabilité correspond aux mafias d’esclavage infantile qui sévissent dans le pays et qui en profitent. Ces problématiques posent problème au développement social du Burkina Faso en hypothéquant le futur du pays et en perpétuant ainsi la pauvreté. Pour cette raison, nous pensons nécessaire l’organisation d’une société civile en créant un réseau avec les ressources collectives et en profitant des synergies pour accélérer le développement intégral de la population.