Projet Conakry

 

RÉSUMÉ DU PROJET

Le projet « Les savoirs de ma terre » fait partie du Collectif des rêves collectifs, auquel NouSol ONG participe en offrant toute la structure légale et toute son expérience en matière de gestion de projets et de bénévolat afin que leurs rêves collectifs deviennent réalité.

“Les savoirs de ma terre » est un projet social de coopération et d’échange culturel qui sera réalisé en Guinée Conakry durant les mois de janvier et de février 2019. À l’aide du Ballet de la Comuna de Matam et d’une équipe de professionnels issus des domaines des arts, de l’éducation, de la santé et de l’environnement, l’objectif est de générer une plateforme de rencontre et d’échange de savoirs entre des personnes du monde entier et la communauté spécifique ciblée. L’ensemble sera organisé à travers un bénévolat coopératif et éducatif, avec des projets pédagogiques et artistiques encourageant les échanges culturels et les pratiques qui créent des prises de conscience environnementales et des habitudes complètes de santé communautaire.

Ballet de la Comuna de Matam

Le projet se compose de deux étapes : la première concernera la formation complète de danse et de percussions africaines, destinée à faire connaître et à échanger des savoirs sur la culture et les arts de Guinée Conakry. Cette proposition regroupera les savoirs, les méthodologies et les pratiques autour de soins corporels,  d’espaces de débat et de réflexion, de connaissances et d’appréhension de la langue natale, de travail à l’aide de différents groupes ethniques invités, d’espaces d’improvisation, de composition et d’auto-préparation physique, avec en plus tous les jours des ateliers spécifiques de danse, de musique et de chant africain.

Maison de Jeunes du quartier de Matam

En ce qui concerne la seconde étape, le travail sera centré sur la communauté de quartier et sur les bénévoles, sur la reconstruction durable  et l’embellissement de l’espace physique de la Maison de Jeunes, qui est à la fois le centre social, artistique et le refuge des personnes du quartier de Matam. D’autre part, des ateliers d’échange de savoirs seront réalisés. En lien notamment avec la santé, l’art, l’environnement, ils jetteront un regard intégral, horizontal et souverain, et auront pour objectif la récupération des savoirs culturels et sociaux des personnes qui partageront les rencontres.

Traduction grâce à Volunteering ONU, Sylvie Corpas Tello.