RecoopNepal commence la Formation dans l’Usine Sociale de BTC

Francesc Massó, un architecte technique spécialisé dans la construction avec terre et coordinateur de Recoop Nepal, il s’est déplacé le 12 février dernier à la localité d’ Akare Bazaar, où Recoop Nepal a mis en place une usine de Briques de Terre Comprimée (BTC). Cette usine est la série d’actions numéro trois des projets qui nous soutenons en Népal. L’idée de cette usine est d’habiliter aux personnes pour qu’elles puissent fabriquer Briques par soi-mêmes, avec une machine mécanique qui fonctionne sans électricité, avec des matériaux de la zone et durables. En outre, la plupart des gens qui nous formons sont des femmes, parce que en Népal beaucoup d’hommes ont tendance à émigrer pour travailler en Asie du sud-est.

La machine a été idéé par Francesc Massó et fait à la main dans un atelier de la localité de Pokhara avec la collaboration d’Abari, Architectes du Népal. Francesc a également mis en place un laboratoire dans installations d’infrastructure d’Abari à Kathmandú, afin de pouvoir analyser la terre.

Cette usine est emplacée et financée par Petit Mon – Sano Sansar dans le projet pour la reconstruction de la résidence d’enfants aveugles  Chandeswori Blind Hostel. L’idée est que la reconstruction de la résidence soit composée des BTC, et une fois l’ouvrage est terminé, l’usine deviendrait de la propriété du peuple comme une coopérative. D’un côté,  ils pourront d’édifier de façon indépendante, et d’autre part, ils pourront obtenir de rendiment économique.

 

Cantera de tierra en el mismo pueblo

Carrière de terre dans le même village

Mujeres que forman parte de la cooperativa

Femmes qui font partie de la coopérative

Mirando la calidad de la tierra

En regardant la qualité de la terre

Training

Formation

Training

Formation

Training

Formation

Máquina de BTC

Machine de BTC

Primeros BTC que salen de la factoria

Premiers BTC qui sortent de l’usine

_OTO8991_0466 copia

Prélèvement d’échantillons pour tester la résistance dans le laboratoire

Pasa la voz